Santé : le paracétamol peut être dangereux

Le paracétamol, l'anti-douleur préféré des Français, serait à l'origine de la mort de Noémie Musenga en décembre dernier. Alors, quand et comment faut-il utiliser le paracétamol ? 

Voir la vidéo
FRANCE 2

En Europe, les Français sont les premiers consommateurs de paracétamol. L'usage de cet anti-douleur a augmenté de 56% en trois ans. Vendu librement en pharmacie, il est souvent utilisé sans prescription médicale par les Français. "Quand j'ai mal, je prends du paracétamol, mais modérément", avoue une cliente, en train d'attendre son tour à la pharmacie. "Pour moi, ce n'est pas dangereux d'en prendre", abonde une autre consommatrice. Pourtant, le paracétamol peut être toxique pour la santé.

Des risques pour les cellules du foie

"Il ne faut pas dépasser la dose maximale par jour, qui est de trois grammes pour un adulte, voire quatre grammes en cas de grosses douleurs. En cas de surdose, ça peut être mortel", selon le pharmacien Olivier Ben Moussa. Le paracétamol, pris en trop grosse quantité, peut détruire les cellules du foie.


"Le risque le plus grave est celui de la toxicité hépatique. Certaines hépatites, parfois gravissimes, pouvant aller jusqu'à la transplantation du foie", estime le Professeur Jean-François Bergmann. Certaines personnes sont plus fragiles que la moyenne : les personnes avec un faible poids ou celles qui souffrent de dénutrition doivent faire attention au paracétamol, de même que les gros buveurs d'alcool.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des plaquettes de paracétamol sur le comptoir d\'une pharmacie.
Des plaquettes de paracétamol sur le comptoir d'une pharmacie. (PAUL ZINKEN / DPA)