Cet article date de plus de trois ans.

Santé : la commune d'Andres perd son médecin

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Santé : la commune d'Andres perd son médecin
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

C'est une nouvelle illustration des déserts médicaux. À Andres (Pas-de-Calais), un médecin va quitter son cabinet sans remplaçant.

C'est leur médecin depuis 35 ans. Docteur à Andres, dans le Pas-de-Calais, Jean-Paul Prévost va mettre les voiles à la suite de la mutation de son épouse. Sa remplaçante pressentie lui a fait faux-bond à la dernière minute. Il laisse donc sa clientèle de 5 000 personnes sans docteur. Ils perdent leur médecin de campagne à l'ancienne, toujours disponible pour ses patients, 70 heures par semaine et parfois plus.

Des médecins pleins à craquer

Lors de ses dernières consultations, l'émotion de Jean-Paul Prévost est palpable, l'amertume aussi. "Je ne pars pas serein du tout. C'est une catastrophe, c'est difficile pour moi, et cela va être difficile dans l'avenir pour ma patientèle, qui n'a pas pu assurer ses arrières", précise Jean-Paul Prévost. Les médecins situées aux alentours ne prennent en effet plus de nouveaux patients. Bruno Benedetti, le maire du village, a essayé de trouver des médecins en Pologne ou en Roumanie, sans succès. Petite consolation : dans le sud, le docteur Prévost sera toujours médecin de campagne dans un petit village qui n'en a plus depuis deux ans.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique de santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.