Pièces à conviction, France 3

Psychiatrie : "Trop de chambres d'isolement tue"

Dépression, bipolarité, schizophrénie, troubles obsessionnels... L’urgence psychiatrique semble devenue un enjeu national, avec chaque année 2 millions de Français soignés pour des maladies mentales.

FRANCEINFO

Un patient de 19 ans autiste et lourdement handicapé serait en chambre d'isolement de l'unité psychiatrique d'un hôpital depuis trois ans. L'isolement est censé empêcher le suicide, mais selon un soignant interrogé pour "Pièces à conviction", il peut le provoquer.

La contention, "pratique violente"

"Il est grand temps de dénoncer ces pratiques ! Est-ce que les gens savent ?" s'insurge la maman d'Adrien, 30 ans, schizophrène, qui s'est suicidé à l'hôpital en 2017. Au total, selon son dossier médical, Adrien avait passé 134 jours en chambre d'isolement. Lors de son dernier séjour, de 11 jours d'affilée, Adrien était attaché. Sa famille avait dénoncé les conditions de la dernière mise à l'isolement. "C'est très violent comme pratique", assure sa sœur en parlant de la contention. Adrien s'est étranglé avec son pyjama d'isolement... "Trop de chambres d'isolement tue. C’est de la maltraitance", affirme son père.

Extrait de "Psychiatrie : le grand naufrage", une enquête de "Pièces à conviction" à voir en intégralité sur France 3 le 10 avril à partir de 21 heures.

Adrien Gadonna, mort dans un hôpital psychiatrique
Adrien Gadonna, mort dans un hôpital psychiatrique (FRANCEINFO)