Cet article date de plus d'un an.

Nord : un accord entre hôpitaux pour le partage des médecins

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Nord : un accord entre hôpitaux pour le partage des médecins
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les hôpitaux publics manquent de moyens et de personnels. Une situation qui les conduit souvent à recourir à des médecins intérimaires, qu'ils paient cher. Pour éviter de faire appel à ces mercenaires, comme ils les nomment, les hôpitaux du Nord ont mis en place un système de partage de leurs praticiens.

Le Dr Pierre Gosselin est urgentiste au CHU de Lille (Nord). Depuis le début de la matinée, et pour les 24 heures suivantes, il sera de garde à l'hôpital de Tourcoing. L'an passé, 15 départs de médecins ont été recensés et une dizaine de postes n'ont pas été pourvus. Tourcoing peine à remplir les plannings, en particulier ceux du Smur, le service mobile, pourtant essentiel.

Des missions volontaires

Pierre Gosselin fait en réalité des heures supplémentaires. C'est un accord passé entre les hôpitaux de la région. Lorsqu'un médecin a fait ses heures dans un établissement, il peut se porter volontaire pour faire des gardes supplémentaires ailleurs. "C'est agréable aussi de sortir un peu de sa zone de confort, d'apprendre à travailler avec une nouvelle équipe, une nouvelle façon de travailler", explique le Dr Pierre Gosselin.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique de santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.