Cet article date de plus de quatre ans.

Hôpital : la situation financière est "grave, mais pas désespérée"

Publié
Durée de la vidéo : 5 min.
duel éco
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

L'économiste Christophe Ramaux et le journaliste Étienne Lefebvre débattent de l'hôpital public dans le Soir 3 ce mardi 13 février.

La situation financière des hôpitaux est "grave, mais pas désespérée parce que la Sécurité sociale va beaucoup mieux. Elle devrait être à l'équilibre cette année. Il y a des moyens , mais il faut une réforme de leur mode de financement", diagnostique Etienne Lefebvre, rédacteur en chef aux Échos.

"Ce qui est grave, c'est qu'on ne donne pas davantage de ressources pour la santé. On consacre en France 12% du PIB à la santé", estime Christophe Ramaux, membre des Économistes atterrés.

"Il faut abandonner la tarification à l'acte"

"Il faut changer le système de rémunérations parce qu'il y a une course aux volumes, aux actes. Ça épuise le personnel et la qualité des soins baisse. Il faut financer davantage la qualité des soins et pas seulement le volume d'activité", assure le journaliste Etienne Lefebvre.

Et le professeur d'économie à la Sorbonne de renchérir : "On a un vrai problème de financement global. On a introduit un management libéral. Il faut abandonner la tarification à l'acte".

"On soigne encore bien à l'hôpital. On pourrait faire des milliards d'économies dans le privé", conclut Christophe Ramaux.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.