Pharmacies sans repreneur : une officine est vendue pour un euro

Un pharmacien situé dans une commune du sud de la Manche a décidé de vendre son officine pour un euro. En milieu rural, les pharmacies ont de plus en plus de mal à trouver des repreneurs. Près de 1 500 pharmacies ont fermé l'an dernier.

France 2

L'offre de reprise a de quoi surprendre : un euro. C'est le seul moyen qu'a trouvé un pharmacien de 71 ans pour céder son officine. Trouver un repreneur, un casse-tête pour Claude Le Poultier, à la tête de la pharmacie de Saint-Martin-de-Landelles (Manche). Dans cette pharmacie rurale, les horaires sont conséquents, la présence permanente est requise. Autant d'impératifs qui n'attirent pas la jeune génération.

Un maire publie une annonce de reprise sur Facebook

Les clients, des habitués pour la plupart, ne conçoivent pas sa fermeture. "Heureusement qu'il est là, cela m'évite de faire des kilomètres pour aller chercher mon traitement habituel", explique une riveraine. C'est pour ne pas abandonner sa clientèle que le pharmacien reste en poste. En Bretagne, afin de trouver un nouveau pharmacien, le maire de Plouisy (Côtes-d'Armor), une commune de 2 200 habitants, a lui aussi misé sur l'originalité, en publiant directement son annonce sur Facebook. Une pharmacienne originaire de Troyes (Aube) est intéressée par la reprise de la pharmacie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un pharmacien situé dans une commune du Sud de la Manche a décidé de vendre son officine pour un euro. En milieu rural, les pharmacies ont de plus en plus de mal à trouver des repreneurs. Près de 1 500 pharmacies ont fermé l\'an dernier.
Un pharmacien situé dans une commune du Sud de la Manche a décidé de vendre son officine pour un euro. En milieu rural, les pharmacies ont de plus en plus de mal à trouver des repreneurs. Près de 1 500 pharmacies ont fermé l'an dernier. (France 2)