Cet article date de plus de cinq ans.

Paludisme : un vaccin aux résultats prometteurs testé sur des souris

Des chercheurs de l'Institut Pasteur, du CNRS et de l'Inserm ont mis au point un vaccin qui donne des résultats prometteurs sur des souris. Le paludisme a été responsable de la mort de 438.000 personnes en 2015.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Le paludisme se transmet par des piqûres de moustiques femelles infectées © Sipa Asia/SIPA)

C'est peut-être le premier pas vers un vaccin contre le paludisme. Aujourd'hui, près de 3,2 milliards de personnes sont exposées au risque de contracter cette maladie mortelle. L'an dernier, 214 millions de personnes ont été infectées, 438.000 sont décédées.

Une nouvelle approche des scientifiques

Quand une personne est infectée par le parasite du paludisme, le Plasmodium, son système immunitaire ne réagit pas, car au fil du temps le parasite s'est adapté pour bloquer cette réponse immunitaire. 

Pour mettre au point un vaccin contre le paludisme, les scientifiques ont eu une approche originale : ils ont modifié génétiquement les souches du parasite Plasmodium. Ils ont éteint un gène qui code pour une protéine particulière. Le vaccin a donc été conçu à partir de cette souche modifiée.

Des souris protégées pendant un an

Les souris vaccinées ont développé une forte réponse immunitaire. Elles n'ont pas été malades même face à des souches très virulentes. Et cette protection s'est poursuivie un an après la vaccination. 

Pour le moment, les essais n'ont été menés que chez les souris. Mais cette approche originale pourrait ouvrir la porte à un vaccin pour l'homme contre le paludisme qui serait particulièrement efficace et durable.

A LIRE AUSSI ►►► Les risques des futurs "moustiques OGM"

A LIRE AUSSI ►►► Deux étudiants africains inventent un savon contre le paludisme

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.