Mulhouse : le Samu à nouveau pointé du doigt après la mort d'une femme

Quatre mois après le décès d'une femme à Mulhouse (Haut-Rhin), une enquête a été ouverte pour "non-assistance à personne en danger". L'enquête devra déterminer si le Samu a commis une faute. 

FRANCE 3

Marie-Line Descloix a été retrouvée morte dans son appartement de Mulhouse (Haut-Rhin) en juin dernier. Que s'est-il passé derrière ces murs ? Dix jours plus tôt, son agence d'intérim veut lui confier une mission, mais la comptable refuse, se plaint de douleurs à la poitrine, au cœur et au bras gauche. Des symptômes qui poussent la directrice d'agence à appeler le 15. Mais aucune ambulance ne se déplacera au domicile de la sexagénaire, qui vivait seule, selon ses voisins.

La question des défaillances dans la prise en charge 

L'autopsie confirmera que la comptable est décédée d'un arrêt cardiaque. Selon un responsable du Samu, Marie-Line Descloix aurait été rappelée par un médecin régulateur et l'échange aurait conclu à l'annulation de l'envoi d'une ambulance. Les procédures auraient donc été respectées. L'enregistrement de la conversation téléphonique permettra de déterminer s'il y a eu des défaillances dans la prise en charge

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo d\'illustration.
Photo d'illustration. (SEBASTIEN JARRY / MAXPPP)