Cet article date de plus de quatre ans.

Mort de Naomi Musenga : des agents du Samu portent plainte après avoir reçu des menaces

Après plusieurs jours et des appels au calme de la famille de Naomi Musenga, "le nombre d'appels agressifs est en régression", a indiqué l'hôpital samedi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Photo non datée de Naomi Musenga, qui a été rendue publique par l'avocat de sa famille. (CATHERINE FABING / MUSENGA FAMILY / AFP)

Après la mort de Naomi Musenga, des agents du Samu du Bas-Rhin ont porté plainte après avoir été menacés à plusieurs reprises. C'est ce qu'ont indiqué la direction des Hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS) et des sources syndicales.

Appel au calme des frères de Naomi Musenga

Sur France Bleu Alsace, Sylvain Poirel, délégué CGT, a indiqué que, vendredi, "quatre agents ont été menacés directement sur les réseaux sociaux et une sur les quatre n'a pas pu rentrer chez elle par crainte de représailles d'individus présents sur le lieu de son domicile". A Bayonne, un homme "fortement alcoolisé" a été interpellé jeudi pour 19 appels menaçants au Samu local, le mettant en cause dans le décès de la jeune Strasbourgeoise.

Face à ces violences, les frères de Naomi Musenga ont lancé un appel au calme alors qu'une marche blanche est organisée, mercredi, à Strasbourg. "On en veut à personne personnellement. La chose, c'est vraiment qu'on veut seulement honorer sa mémoire", ont-ils déclaré à BFMTV.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mort de Naomi Musenga

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.