Santé : paracétamol, ibuprofène et aspirine pourraient disparaître des rayons en libre-service

Les médicaments à base de paracétamol, d'ibuprofène et d'aspirine pourraient ne plus être disponibles en libre-service dès janvier 2020.

FRANCE 3

Ce sont les médicaments les plus consommés en matière d'automédication. Paracétamol, ibuprofène et aspirine sont souvent en libre-service chez le pharmacien, mais ces antidouleurs vont sans doute devoir repasser de l'autre côté du comptoir. L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) souhaite débanaliser ces produits et sécuriser leur usage. "Cette utilisation qui peut être mauvaise, peut les conduire à des situations de surdosage (...) avec le paracétamol. Surdosage qui peut avoir des conséquences graves pour le foie et aboutir à des greffes. Pour les antiinflammatoires, c'est un risque pour les reins", explique le docteur Philippe Vella.

Près de 80 médicaments concernés

L'ANSM a déjà demandé aux industriels de renforcer l'information pour les boîtes de paracétamol, une mesure qui devrait entrer en vigueur à partir de 2020. Même s'ils resteront toujours disponibles sans ordonnances, près de 80 médicaments pourraient disparaître des rayons en libre-service.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un rayon rempli de médicaments dans une pharmacie, le 27 novembre 2017. (illustration)
Un rayon rempli de médicaments dans une pharmacie, le 27 novembre 2017. (illustration) (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)