Santé : le gouvernement entérine le déremboursement de l'homéopathie

Après des semaines de débats passionnés, la ministre de la Santé a tranché, mardi 9 juillet, l'homéopathie sera bien déremboursée. 

FRANCE 3

Le déremboursement par étapes est la seule concession de Agnès Buzyn accordée aux adeptes des granules. "L'homéopathie, remboursée aujourd'hui à 30%, ne le sera plus qu'à 15% l'année prochaine, et plus du tout à partir de 2021. La ministre de la Santé Agnès Buzyn a toujours milité pour le déremboursement, considérant, comme la Haute autorité de santé, que l'homéopathie n'a pas démontré scientifiquement son efficacité", explique la journaliste Catherine Demangeat, en direct devant le ministère de la Santé, mardi 9 juillet.

Plus de 120 millions d'euros d'économie

"Un certain nombre d'élus comme Xavier Bertrand ou Gérard Collomb s'inquiétaient de ce déremboursement, notamment pour l'avenir des laboratoires homéopathiques et l'emploi dans cette filière. Le déremboursement progressif devrait leur donner le temps de se retourner", précise la journaliste. Avec ce déremboursement des produits homéopathiques, l'État va économiser 127 millions d'euros par an.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des granules homéopathiques commercialisées par le groupe Boiron, le 22 mai 2019.
Des granules homéopathiques commercialisées par le groupe Boiron, le 22 mai 2019. (AMAURY BLIN / HANS LUCAS / AFP)