Homéopathie

L'homéopathie séduit autant qu'elle divise. Les Français en sont les plus gros consommateurs du monde mais cette médecine douce est accusée de n'avoir aucune efficacité alors qu'elle est plébiscitée par 77% des Français, dont 36% qui en consomment régulièrement, selon un sondage Ipsos paru en 2012. 

Depuis son invention, il y a plus de deux cents ans, elle ne cesse de faire débat. En mars 2018, une pétition du collectif FakeMed, signée par 124 professionnels de santé, a remis en question cette médecine non conventionnelle. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a posé sur la table la question du maintien de son remboursement par la Sécurité sociale. La Haute autorité de santé a été saisie pour rendre son avis définitif sur les bénéfices de l'homéopathie. 

Une décision allant dans le sens du déremboursement inquiète le laboratoire pharmaceutique Boiron. Ce serait un coup dur pour les laboratoires Boiron, leader mondial du marché, qui réalisent 60% de ses ventes en France sur des produits homéopathiques remboursables.

En cas de déremboursement, le groupe lyonnais anticipe une baisse de 50% des ventes sur ses produits remboursables la première année, puis de nouveau 50% la deuxième.
 De même, Boiron brandit le risque d'un gros impact social d'un déremboursement, affirmant que le déremboursement de l'homéopathie menacerait 1 300 emplois sur ses 2 500 en France.

12