VIDEO. On vous explique pourquoi le gouvernement a donné son feu vert pour le déremboursement total de l'homéopathie en 2021

Emmanuel Macron a finalement décidé de suivre l'avis rendu par la Haute autorité de santé, mardi 9 juillet. La fin du remboursement de l'homéopathie pourrait se faire en deux temps, en deux ans.

FRANCE 2

Le camp du déremboursement de l'homéopathie l'a finalement emporté. Le taux de remboursement aujourd'hui à 30% devrait passer en janvier prochain à 15% puis à 0% en 2021. C'est l'épilogue d'un bras de fer. Fin juin, la Haute autorité de santé prône le déremboursement, faute d'efficacité scientifique prouvée. Les défenseurs de l'homéopathie demandent eux le maintien du remboursement.

Une décision "incompréhensible" pour Boiron

L'homéopathie a coûté l'an dernier presque 127 millions d'euros à l'Assurance maladie sur un total d'environ 20 milliards d'euros de médicaments. Mais pour Olivier Véran, député LREM de l'Isère, l'objectif n'est pas de faire faire des économies à la Sécurité sociale. "Cet argent va servir à rembourser des médicaments efficaces, qui peuvent coûter parfois très cher, pour guérir des cancers, soigner des infections, donner de l'argent à l'hôpital qui en a besoin...", détaille l'élu au micro de France 2. Mardi 9 juillet, les laboratoires Boiron dénoncent une décision "incompréhensible et incohérente" et demandent à être reçus en urgence par Emmanuel Macron.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des granules homéopathiques du laboratoire Boiron, le 22 mai 2019 à Paris.
Des granules homéopathiques du laboratoire Boiron, le 22 mai 2019 à Paris. (AMAURY BLIN / HANS LUCAS / AFP)