Homéopathie : vers une fin du remboursement ?

L'homéopathie pourrait bientôt ne plus être remboursée à 30% par la Sécurité sociale. La Haute autorité de santé doute de l'efficacité de cette médecine complémentaire. 20 millions de Français y ont pourtant recours. Les laboratoires et les pharmaciens sont inquiets.

FRANCE 3

Contre la toux, le stress ou encore les allergies, les Français font partie des plus gros consommateurs d'homéopathie au monde. "On a beau dire que c'est un placebo, et envisager un déremboursement absolu, je suis complètement favorable à une alternative aux médicaments chimiques", affirme cette cliente d'une pharmacie. Le déremboursement de l'homéopathie est effectivement de plus en plus probable. Selon des fuites dans la presse, c'est ce que recommanderait la Haute autorité de santé.

Une efficacité sans preuve scientifique

Les granules, jusque-là remboursés à hauteur de 30%, ne le seraient plus du tout. Une erreur pour Frédéric Desmoulins, pharmacien : "C'est une association de plusieurs souches homéopathiques. Cela aura un coût évident sur le porte-monnaie des patients." Sur les 19,9 milliards d'euros de médicaments remboursés, l'homéopathie pèse 0,7%. Problème, son efficacité n'a jamais été scientifiquement prouvée, comme semble le rappeler la Haute autorité de santé dans son avis provisoire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des médicaments homéopathiques (illustration).
Des médicaments homéopathiques (illustration). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)