Décès d'un nourrisson : mise en cause de la vitamine Uvestérol D

En France, c'est l'inquiétude et les interrogations après la mort d'un nouveau-né en région parisienne. Il venait de recevoir une dose d'un médicament très courant à base de vitamine D.

Voir la vidéo
France 2

La dangerosité du médicament Uvestérol D aurait-elle été sous-estimée ? Le décès d'un nourrisson de dix jours juste avant Noël jette une nouvelle fois le doute sur ce produit. Une vitamine D à la texture huileuse administrée à l'aide d'une pipette. "Le problème, c'est l'injection à la pipette dans la gorge chez des enfants qui ne sont pas encore matures dans leurs réflexes", explique le Professeur Jean-François Bergmann, chef du département de médecine interne à l'hôpital Lariboisière.

23 cas de malaises graves

Dès 2006, après plusieurs cas de malaises vagaux ou fausses routes, la pipette est modifiée, mais les problèmes persistent. Entre 2006 et 2011, 23 cas de malaises graves seront encore signalés. En 2014, une nouvelle formule réduit à quatre gouttes la dose administrée. Des précautions jugées insuffisantes pour la revue "Prescrire" qui préconise le principe de précaution.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le parquet de Nice (Alpes-Maritimes) engage une procédure pour empêcher une famille d\'appeler son bébé Mohamed Merah, le 18 novembre 2016.
Le parquet de Nice (Alpes-Maritimes) engage une procédure pour empêcher une famille d'appeler son bébé Mohamed Merah, le 18 novembre 2016. (MAXPPP)