Cannabis thérapeutique : l'expérimentation commence en France dès septembre

Cette expérimentation à usage médical doit concerner environ 3000 patients qui souffrent de maladies graves vient d’annoncer l’Agence nationale de sécurité du médicament, l’ANSM.

Cette expérimentation sera menée dans plusieurs centres hospitaliers pendant deux ans. Objectif : diminuer la douleur.

« L’intérêt du cannabis thérapeutique c’est toutes ces maladies neuropathiques, neurologiques, pour lesquelles nous sommes en échec et qui sont des douleurs parfois même suicidaires tellement c’est intense, explique le Pr Alain Serrie, médecin de la douleur à l’hôpital Lariboisière à Paris. 

C’est permanent on ne voit pas le bout du tunnel, il y a des conséquence familiales, sociales, professionnelles qui sont extrêmement importantes mais c’est aussi valable dans le cadre de soins palliatifs, et dans le cas de cancers ou de lésions neuropathiques périphériques, comme par exemple certains cas très sévères d’atteintes après chimiothérapie ».

"Pas le médicament miracle"

Le cannabis thérapeutique sera administré sous forme d’huile ou de fleurs séchées. Une arme de plus entre les mains des médecins de la douleur, et surtout un espoir pour des patients en échec thérapeutique.

Pr Alain Serrie, médecin de la douleur à l’hôpital Lariboisière ajoute : « Pour le prescripteur, c’est un médicament comme un autre, ce n’est pas le médicament miracle qui vient et qui va solutionner l’ensemble des problèmes. Je pense qu’il faut sortir cette idée-là de la tête de nos patients, qui en espèrent énormément. Et la déception sera d’autant plus forte que l’espérance est élevée. »

Cette expérimentation permettra de vérifier si le cannabis est efficace, mais aussi d’évaluer ses effets indésirables.

Cannabis thérapeutique : l\'expérimentation commence en France dès septembre
Cannabis thérapeutique : l'expérimentation commence en France dès septembre