Variole du singe : les premiers décès constatés en Europe

Publié
Variole du singe : les premiers décès constatés en Europe
France 2
Article rédigé par
P.-Y.Salique, N.Sadok - France 2
France Télévisions

Des premiers décès hors Afrique de patients atteints par la variole du singe ont été constatés : il y en a un au Brésil, deux autres en Espagne, le pays le plus touché au monde. En France, près de 2 000 cas au total ont déjà été enregistrés, tous bénins. 120 centres de vaccination sont désormais ouverts dans tout le pays.

Cinq personnes porteuses de la variole du singe sont déjà décédées en Afrique. Un homme de 41 ans, lui aussi porteur de la maladie, a succombé au Brésil. "C’est un patient présentant des comorbidités et des antécédents de traitement par chimiothérapie. Il y a des raisons de penser que la cause du décès est liée au virus", déclare Daniel Pereira, le ministre de la Santé brésilien. Autre pays où des personnes atteintes par le virus sont mortes, l’Espagne. Cependant, les autorités n’ont pas donné les causes précises du décès.

22 717 cas recensés dans le monde

L’épidémie progresse à l’échelle mondiale et ce sont 22 717 cas qui ont pour le moment été recensés sur la planète. C’est aux États-Unis que le nombre de cas est le plus important, avec 5 189 personnes qui ont contracté la maladie. L’Espagne figure en deuxième position alors que la France compte 1 955 cas. "Mathématiquement, il y aura des évolutions sévères de cette infection chez des personnes très immunodéprimées. En dehors de ces personnes particulières, en population générale, il n’y a aucune raison d’être inquiet", tempère le professeur Jean-Daniel Lelièvre, infectiologue. En France, la campagne de vaccination s'intensifie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.