Variole du singe : cinq cas désormais recensés en France

Proche de la variole, cette maladie est à ce jour considérée comme beaucoup moins grave et moins contagieuse.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une capture microscopique du virus de la variole du singe, diffusée le 23 mai 2022 par l'Institut Robert Koch (RKI), institut de recherche allemand responsable du contrôle et de la prévention des maladies. (FREYA KAULBARS / RKI ROBERT KOCH INSTITUTE / AFP)

Cinq cas confirmés de variole du singe ont été enregistrés en France mardi 24 mai, selon un communiqué de Santé publique France. Trois personnes infectées ont été identifiées en Ile-de-France, une dans la région Auvergne-Rhône-Alpes et une dernière en Occitanie. "A ce jour, en Europe, ces cas sont survenus principalement, mais pas uniquement, chez des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, sans liens directs avec des personnes de retour de zone endémique", ajoute Santé publique France.

La variole du singe, dont plusieurs cas ont été détectés en Europe et en Amérique du Nord, est une maladie rare originaire d'Afrique dont on guérit en général spontanément. Proche de la variole, elle est toutefois à ce jour considérée comme beaucoup moins grave et moins contagieuse.

La HAS recommande de vacciner les cas contact

Il s'agit d'une maladie infectieuse qui est causée par un virus transmis à l'être humain par des animaux infectés, le plus souvent des rongeurs. Mais le virus a été découvert pour la première fois en 1958 au sein d'un groupe de macaques qui étaient étudiés à des fins de recherche, d'où son nom, explique l'Inserm.

Face aux cas recensés la Haute autorité de Santé a recommandé mardi de vacciner les adultes, y compris des professionnels de santé, ayant eu un contact à risque avec un malade.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Variole du singe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.