Une start-up normande crée un robot pour intervenir à distance sur des AVC et des infarctus

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Les AVC et infarctus bientôt mieux pris en charge grâce à un robot
Franceinfo
Article rédigé par
France Télévisions

En Normandie, la start-up Robocath a développé un assistant robot qui permet à un chirurgien de réaliser une angioplastie à distance. Une innovation qui pourrait permettre d'opérer plus vite des victimes d'AVC et d'infarctus. #IlsOntLaSolution

Il n'existait pas encore de technologie pour réaliser à distance des angioplasties, c'est-à-dire des opérations des vaisseaux sanguins pratiquées sur des victimes d'AVC ou d'infarctus. Pourtant, chaque année des personnes décèdent de ces causes car elles sont situées trop loin de l'hôpital le plus proche pour une prise en charge rapide. 

En Normandie, la start-up Robocath a innové. En concevant un assistant robot chirurgien, elle permet à des spécialistes d'opérer à distance des victimes d'infarctus ou d'AVC. Rémi Sabatier, cardiologue interventionnel au CHU de Caen, expérimente actuellement cette technique d'opération à distance. "Il existe des disparités de prise en charge dans l'infarctus et dans l'AVC qui dépendent de l'endroit où vous habitez, du délai de prise en charge, et ceci peut entraîner une mortalité qui peut aller de 1 à 3 selon l'endroit où vous habitez", raconte-t-il.

La technologie est encore en cours de perfectionnement et pour l'instant, c'est sur un cochon installé à l'hôpital de Rouen que Rémi Sabatier réalise une angioplastie depuis le CHU de Caen. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.