Santé : journée mondiale contre la maladie d'Alzheimer

Vendredi 21 septembre, c'est la journée mondiale contre la lutte d'Alzheimer et pour l'occasion Thierry Lhermitte est invité sur le plateau de France 3. L'acteur est engagé en faveur de la recherche contre la maladie depuis des années.

France 3

À l'occasion de la journée mondiale de lutte contre la maladie d'Alzheimer vendredi 21 septembre, Thierry Lhermitte, parrain de la Fondation pour la recherche médicale, est invité sur le plateau de France 3. "La maladie d'Alzheimer, c'est 900 000 personnes en France aujourd'hui, ce sera 1,2 million dans deux ans [...], il n'y a pas de traitement, explique l'acteur. Quand les premiers symptômes arrivent, on est malade depuis plusieurs dizaines d'années". Donc pour faire avancer la recherche, "il faut trouver, connaître plus la maladie". Cette maladie divise néanmoins les médecins. Certains d'entre eux n'y voient que la conséquence naturelle du vieillissement. "Mais 99% de l'ensemble de la communauté scientifique sait que c'est une maladie qui a été définie par monsieur Alzheimer au début du siècle", précise Thierry Lhermitte.

L'espoir de l'intelligence artificielle

Aujourd'hui, l'intelligence artificielle est une aide inédite pour les neurologues. Dans un centre de recherche spécialisé au sud de Paris, Iseult, un appareil d'imagerie médicale est construit. Cet IRM est capable de repousser les limites de la connaissance du cerveau. "Grâce à cette machine, les scientifiques vont pouvoir examiner les parties les plus intimes du cerveau et notamment l'hippocampe, qui pourrait révéler les mystères de la maladie d'Alzheimer ", détaille le journaliste Federico Nicotra.

Dans le film La finale, réalisé par Robin Sykes, Thierry Lhermitte lui, a interprété un malade d'Alzheimer. Pour cela, il a rencontré plusieurs patients. Parmi eux, "une personne qui était au stade d'évolution de la maladie auquel [son] rôle était". Et en devenant parrain de la Fondation pour la recherche médicale, il y a 13 ans, il a aussi "réalisé à quel point le don privé est important, car c'est un tiers du budget des chercheurs".

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans cette photo prise le 18 mars 2011, une femme atteinte de la maladie d\'Alzheimer se promène dans un couloir dans une maison de retraite à Angervilliers, Essonne.
Dans cette photo prise le 18 mars 2011, une femme atteinte de la maladie d'Alzheimer se promène dans un couloir dans une maison de retraite à Angervilliers, Essonne. (SEBASTIEN BOZON / AFP)