Que respirent les bébés lorsqu’ils déambulent à quatre pattes ?

Des chercheurs nord-américains et finlandais ont créé un petit robot qui simule la marche d'un enfant de quelques mois, afin d'étudier la quantité de poussières que respirent les petits explorateurs d'appartement...

Source : Indoor Aerosol and Exposure Lab
Source : Indoor Aerosol and Exposure Lab

Mis à jour le
publié le

En avançant ventre à terre sur le tapis du salon, bébé respire-t-il plus ou moins de poussière que les adultes qui l’observent de haut ? Pour répondre à cette question, l’équipe de Brandon Boor, du Indoor Aerosol and Exposure Lab (université de Purdue) a créé un robot qui simule la marche d’un jeune enfant, et l’a équipé de capteurs d’aérosols de très haute sensibilité. Des tapis ont été empruntés chez des particuliers, sur lesquels le simulateur s’est égayé durant de longues minutes.

Les résultats de l’expérience, présentés dans la revue Environmental Science & Technology, démontre que le mouvement des bras et de jambes des bambins projette dans l’air ambiant, à hauteur de son nez et de sa bouche, de grandes concentrations de particules. Un enfant baigne dans la poussière que son activité contribue à mettre en suspension dans l’air. La poussière se redépose toutefois plus vite comparée à celle soulevée par les mouvements des "grands" – qui respirent en outre moins de poussières, depuis leur position d’altitude.

"Par unité de poids, un enfant recevra près de quatre fois plus de particules dans ses voies respiratoires qu’un adulte", concluent les chercheurs. Leurs travaux doivent servir à améliorer la compréhension des effets tant négatifs que positifs que peut avoir, sur la santé, l’exposition à divers microbes et allergènes.

la rédaction d’Allodocteurs.fr

Étude : T. Wu, et al., "Infant and Adult Inhalation Exposure to Resuspended Biological Particulate Matter." Environ. Sci. Technol., nov 2017. doi: 10.1021/acs.est.7b04183