Maladie nosocomiale : la Cour des comptes pointe un relâchement des équipes soignantes

Le nombre de maladies contractées en milieu hospitalier est stable depuis 2006, mais elles font encore 4 000 morts par an, ce que déplore la Cour des comptes, qui demande le respect des mesures.

FRANCE 2

Elles font 4 000 morts par an. Les maladies nosocomiales, ces infections contractées en milieu hospitalier, n'ont pas vu leur nombre baisser depuis 2006 en France. Chaque année, ce sont ainsi 470 000 cas qui sont dénombrés selon la Cour des comptes, qui pointe aussi la nécessité de faire plus d'effort sur plan de l'hygiène et de la prévention. Lavage soigneux de la main, port de masque, de blouse ou de gants, ces mesures ne seraient plus suffisantes.  

Une hygiène pas toujours irréprochable 

Opérée du dos il y a trois ans, Marie-Laure a contracté une maladie nosocomiale. Elle a dû subir trois opérations dans la foulée pour avoir toujours des douleurs quotidiennes et une difficulté à se mouvoir comme avant. "La maladie m'a vraiment anéantie (...) Tout ce qui est carrière professionnelle, une vie complètement gâchée", confie-t-elle. La Cour des comptes pointe ainsi le relâchement du personnel en terme de respect strict des mesures d'hygiène.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les urgences du CHR de Lille (illustration)
Les urgences du CHR de Lille (illustration) (FLORENT MOREAU / MAXPPP)