Cet article date de plus de sept ans.

Les chameaux responsables d'un syndrôme respiratoire mortel

Les chameaux seraient responsables de l'épidémie du syndrome respiratoire du Moyen-Orient, une maladie qui est apparue en septembre 2012. Elle provoque des problèmes respiratoires aigus qui peuvent entrainer des décès.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Sami Sarkis Maxppp)

A ce jour, 79 personnes sont mortes du syndrome respiratoire du Moyen-Orient dans le monde, dont 61 en Arabie Saoudite, pays qui semble être au centre de l'épidémie.

Des chercheurs américains et un professeur de l'Université de Ryad ont montré qu'une majorité de chameaux en Arabie saoudite était infectée par le coronavirus MERS. Selon cette étude, il s'agirait d'un virus qui passerait directement des animaux aux humains, ce qui est très rare.

Sécrétions nasales des chameaux

Des prélèvements ont été réalisés sur plus de 200 chameaux en Arabie Saoudite et les résultats sont sans appel : les trois quarts des animaux étaient porteurs du virus, en particulier dans leurs sécrétions nasales. Un virus identique a celui qui a été trouvé chez les personnes contaminées. Et pourtant les animaux étaient en parfaite santé.

En analysant des échantillons sanguins de dromadaires prélevés dans les années 90, les chercheurs ont montré que ce virus existait déjà il y a 20 ans, ce qui prouve qu'il circule chez les animaux depuis longtemps. En Arabie Saoudite,  les chameaux sont élevés comme des animaux domestiques. Ils sont en contact très rapproché avec les hommes ce qui expliquerait la contamination. Reste une question non résolue à ce jour : pourquoi ce virus n'est-il devenu dangereux pour l'homme qu'en septembre 2012 ?  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Maladie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.