Cet article date de plus de neuf ans.

Un vaccin contre la grippe provoquerait de la narcolepsie

Une étude britannique fait le lien entre l'utilisation du vaccin Pandemrix et la multiplication de cas de narcolepsie chez des enfants et adolescents en Grande-Bretagne. Des conclusions qui confirment des précédentes enquêtes menées en Finlande, en Suède et en France.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Maxppp)

L'étude publiée dans la revue British Medical Journal s'est
penchée sur les cas de 245 enfants âgés de 4 à 18 ans traités dans des centres
du sommeil ou neurologiques de Grande-Bretagne.

Résultat : la prise du vaccin Pandemrix multiplierait le risque de narcolepsie par 14 à 16. Il a été utilisé notamment pendant la
campagne de vaccination contre la grippe H1N1. Campagne au cours de laquelle 4,1
millions de personnes ont reçu une dose de ce vaccin en France. Une cinquantaine de cas de narcolepsie ont été signalés dans notre pays. 

L'adjuvant, le AS03, sur la sellette

Reste à savoir ce qui provoque cette maladie qui entraîne
des troubles du sommeil caractérisés par une somnolence excessive au cours de la journée. Deux hypothèses se dégagent : soit l'excipient, soit l'adjuvant qui sert à renforcer la réponse immunitaire après vaccination.

Les chercheurs britanniques penchent plutôt pour l'adjuvant,
le AS03, fabriqué à base de squalène, une huile de poisson. Si le Pandemrix n'est plus commercialisé en France, l'adjuvant est lui encore utilisé dans d'autres vaccins antigrippaux, comme les H5 et H9.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Grippe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.