Grippe aviaire : l'inquiétude des éleveurs du sud-ouest

Huit départements sont touchés par la grippe aviaire. Le virus ne présente pas de danger pour l'homme mais les autorités envisagent d'abattre la totalité des élevages.

Voir la vidéo
FRANCE 3

À Lafitte-Vigordane (Haute-Garonne), le cauchemar des éleveurs se présente sous la caméra de France 3. Un élevage entier, soit 17 000 volailles, est abattu par les services sanitaires car des cas de grippe aviaire ont été détectés. "C'est incroyable, moralement et puis voir toutes ces bêtes qui doivent être abattues.  [...] On s'est aperçu qu'il y avait quelques poulets qui avaient un début de maladie et ensuite on a averti les services compétents", décrit un éleveur désabusé. Ici, c'est le premier et pour l'instant le seul foyer du département alors les autorités ont pris des mesures pour limiter les risques de transmission. "Dans notre périmètre il y a un confinement des volailles, il y a les interdictions de circulation des animaux ainsi que des oeufs", explique Karine Brun, le maire de la commune.

69 foyers de grippe aviaire dans le sud-ouest 

Huit départements sont touchés depuis le début de cette épidémie hautement contagieuse pour les animaux mais non transmissible à l'homme. 69 foyers ont été détectés. Le phénomène est tel que les éleveurs craignent un abattage massif et préventif des volailles. Les représentants de la profession s'insurgent. "On ne peut pas accepter de gâcher du travail alors que les canards sont des porteurs sains. Pour nous c'est du gaspillage", estime Dominique Graciet, le président de la chambre d'agriculture Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes. Une réunion a lieu jeudi 14 janvier au ministère de l'Agriculture pour renforcer les mesures sanitaires dans la région.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un poulet d\'une ferme de Biras, en Dordogne, le 25 novembre 2015. Deux cas de grippe aviaire ont été détectés dans le département quelques jours plus tard.
Un poulet d'une ferme de Biras, en Dordogne, le 25 novembre 2015. Deux cas de grippe aviaire ont été détectés dans le département quelques jours plus tard. (GERARD BOTTINO / CITIZENSIDE.COM / AFP)