Ecrans : pourquoi la lumière bleue est nocive pour nos yeux

Une équipe américaine a identifié avec précision les dangers générés par la lumière bleue diffusée par les ordinateurs, téléphones et tablettes. Avec un espoir de solution pour éviter la destruction irréversible de la rétine.

Ecrans : pourquoi la lumière bleue est nocive pour nos yeux
Ecrans : pourquoi la lumière bleue est nocive pour nos yeux

À force de passer des heures devant tous les écrans qui nous entourent... nous pourrions devenir incapable de lire, vraiment, pas seulement sans lunettes. Il s'agirait d'une perte irréversible de la vision très handicapante, similaire à celle qui touche les personnes âgées atteintes de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). Cette menace vient d'être décryptée avec précision par une équipe de chercheurs américains dans la revue Science Reports : la lumière bleue diffusée par les ordinateurs, téléphones et autres tablettes détruit notre rétine.

Une réaction chimique fatale

"Le fait que la lumière bleue altère notre vision en abîmant la rétine n'est pas un secret, reconnaît le Dr Ajith Karunarathne, auteur de l'étude publiée dans Scientific Reports. Mais nos travaux montrent comment cela se produit et nous espérons que cela conduira à des traitements capables de freiner la DMLA, comme une nouvelle sorte de collyres par exemple".

Car les chercheurs ont précisément identifié le processus qui conduit à la destruction des photorécepteurs, cellules centrales dans la transmission des images au cerveau. Les ondes lumineuses diffusées par les écrans agissent comme des détonateurs sur une substance naturellement présente dans ces cellules, le rétinal. "C'est toxique, décrit Kasun Ratnayake, co-auteur de l'étude. Si vous exposez le rétinal à de la lumière bleue, le rétinal tue le photorécepteur". L'équipe a identifié la réaction chimique qui entraîne la destruction, fatale, de la membrane des cellules de la rétine. Or, "quand elles sont mortes, poursuit le chercheur, elles sont mortes définitivement".

"Nous espérons trouver le moyen de protéger la vue des enfants"

Si son équipe espère avoir trouvé le moyen d'empêcher ce processus, c'est qu'elle a aussi mis au jour une molécule protectrice, l'alpha tocopherol. Cet antioxydant dérivé de la vitamine E est normalement produit par l'organisme pour éviter la réaction toxique du rétinal. Mais au fil des années, notre organisme en sécrète de moins en moins, ce qui contribuerait à l'apparition de la DMLA.

Une des pistes envisagées est donc de fournir aux cellules cette protection défaillante. L'idéal serait de l'apporter par de simples gouttes dans les yeux, "un colyre d'alpha tocopherol". L'enjeu pourrait rapidement devenir majeur. "Nous espérons trouver le moyen de protéger la vue des enfants qui grandissent dans un monde de haute-technologie", explique le Dr Ajith Karunarathne.

Ne pas regarder les écrans dans le noir

En attendant, il ne faut surtout pas regarder un écran dans le noir. Car les mécanismes mis en place par l'oeil pour voir malgré l'obscurité augmentent les risques. Avec une analogie très explicite du Dr Karunarathne : "Quand vous mettez une loupe sous le soleil, vous voyez combien la lumière devient intense à l'endroit où elle se concentre. Vous pouvez brûler quelque chose...".

Il faut être particulièrement vigilant pour les enfants dont le cristallin est beaucoup moins protecteur : il ne filtre pas davantage la lumière bleue que les UV. Une raison supplémentaire pour limiter le nombre d'heures consacrées aux jeux vidéo par exemple.