Vidéo Violences envers les députés : les patrons des groupes politiques unis face "à la montée de la haine"

"Ce sont les principes de la démocratie et de la République qui sont en cause", a dénoncé Richard Ferrand, le président de l'Assemblée nationale.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, le 14 décembre 2021. (MAXPPP)

C'est une image symbolique. Tous les patrons des groupes politiques à l'Assemblée nationale sont arrivés ensemble, mardi 11 janvier, dans l'hémicycle derrière Richard Ferrand pour dénoncer à l'unisson la "montée de la haine" à l'encontre des élus, sur fond de recrudescence des violences visant les députés en lien avec la politique sanitaire.

"Ce sont les principes de la démocratie et de la République qui sont en cause", a lancé le président (LREM) de l'Assemblée au démarrage des questions au gouvernement. "Il est indispensable que tous les moyens de l'Etat soient mobilisés pour assurer la sécurité", a-t-il plaidé, deux jours après l'agression à son domicile du député de Saint-Pierre-et-Miquelon Stéphane Claireaux (LREM).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.