Vidéo. Un sac de protection pour limiter les risques de contamination des dentistes

SOS (Safe Oral Safety) est un dispositif imaginé par une dentiste Bretonne pour protéger les dentistes des projections. Plusieurs centaines d'exemplaires ont été vendus en quelques jours. 

Sophie Chalet voulait aider son mari orthodontiste à Vannes (Morbihan) à rouvrir son cabinet dans de bonnes conditions. Cette ancienne chirurgien-dentiste a donc imaginé une sorte d'enceinte de confinement pour protéger les praticiens. C'est donc un peu la tête dans un sac que les patients sont soignés ! SOS (Safe Oral Safety) est une protection transparente et légère que l'on place sur le visage du patient. Le dentiste glisse ses mains à travers deux fentes sur les côtés et peut dispenser ses soins en toute sécurité. 

Un brevet en 15 jours

Imaginé à partir d'un simple sac en plastique, puis amélioré, le système a été breveté en deux semaines, grâce à l'entreprise Guardtex, située dans le Morbihan, et spécialisée dans la fabrication de matériaux souples. La production a pu être lancée quelques jours avant la fin du confinement et le système SOS est aujourd'hui produit à 200 exemplaires par jour. 

Une profession très exposée

A l'image de cet orthodontiste Breton, de nombreux praticiens avaient des réticences à rouvrir leurs cabinets dès le 11 mai. Surtout à cause du manque de protections. Même si les règles sanitaires sont très strictes, de par la nature de leur métier, les dentistes prennent de grands risques. Notamment à cause des instruments qu'ils utilisent et qui génèrent de nombreuses projections dans l'air. Dans ce contexte d'épidémie, si un patient est contaminé, les particules projetées hors de sa bouche se répandent rapidement. D'où l'utilité et le succès d'un dispositif de protection comme SOS

Une forte demande pour les consultations

Depuis le 11 mai, le nombre de demandes de rendez-vous médicaux a fortement augmenté. Selon la société Doctolib, qui met en relation les praticiens et les patients pour des prises de rendez-vous en ligne, "on atteint un niveau proche de la normale en raison de la réouverture des cabinets et d'un effet rattrapage après deux mois de confinement". 

Les dentistes font partie des professionnels de santé les plus sollicités avec les kinés. Mais les cabinets sont loin de tourner à plein régime. Les règles d'hygiène qui doivent être observées contraignent de limiter le nombre de consultations. Les délais se sont considérablement allongés pour avoir un rendez-vous. Pour l'heure, les cabinets dentaires accueillent environ deux fois moins de patients chaque jour qu'en période normale. 

Un orthodontiste de Vannes (Morbihan) utilise une \"enceinte de confinement\" imaginée par sa femme 
Un orthodontiste de Vannes (Morbihan) utilise une "enceinte de confinement" imaginée par sa femme  (FRANCE 3)