Vidéo "Je me sens plus utile la nuit" : une nuit avec une médecin de nuit

Publié
Durée de la vidéo : 5 min.
Alexandra est médecin urgentiste à domicile. Depuis 5 ans, elle se déplace deux à quatre nuits par semaine. Brut l'a suivie pendant sa garde : voici son quotidien.
BRUT
Article rédigé par
France Télévisions

Alexandra est médecin urgentiste à domicile. Depuis 5 ans, elle se déplace deux à quatre nuits par semaine. Brut l'a suivie pendant sa garde : voici son quotidien.

Brut a passé une nuit de garde avec Alexandra, médecin de nuit urgentiste à domicile depuis 5 ans. Elle travaille entre 2 et 4 nuits par semaine. "J'ai la sensation que je suis plus dans l'urgence et je me sens plus utile, je me sens plus dans le métier qui me plaît la nuit", explique-t-elle. Dans les principales urgences qu'elle gère, Alexandra a beaucoup d'appels liés à des douleurs à la poitrine et à des crises d'angoisse. Pendant la première vague de Covid-19, Alexandra raconte avoir vécu une situation "d'horreur". "J'ai vu des patients et parfois le lendemain, je faisais leur certificat de décès", se souvient-elle.

Alexandra est aujourd'hui consciente de l'impact psychologique de cette pandémie, notamment sur les personnes en première ligne. "Tout le personnel soignant est marqué et maintenant, rien qu'à l'évocation d'un patient Covid... Évidemment, maintenant on sait les gérer donc c'est beaucoup plus simple, par contre, le côté anxiogène", décrit-elle. Pour elle, cette pandémie restera marquée dans les mémoires collectives du personnel médical "jusqu'à leur mort".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.