VIDEO. "Proposez !" répond Olivier Véran aux critiques des députés contre l'état d'urgence sanitaire

L'Assemblée nationale étudie, samedi, le projet de loi proposant d'étendre l'état d'urgence sanitaire jusqu'au mois de février au moins.

Les esprits se sont échauffés dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale, samedi 24 octobre, alors que les députés débattent du projet de loi prolongeant l'état d'urgence sanitaire face à l'épidémie de Covid-19. A la tribune, Olivier Véran a vivement répondu à plusieurs élus de l'opposition, qui ont annoncé qu'ils ne voteraient pas le texte. "A ceux qui considèrent que les mesures ne sont pas bonnes, je dis et je redis : dites-nous quelles sont vos propositions", a-t-il notamment lancé. "Proposez !" a-t-il insisté. "Comment comptez-vous protéger la vie des Français et lutter contre ce virus ?"

>> Suivez les discussions à l'Assemblée nationale dans notre direct

Reconnaissant que "le ministère n'est pas le ministère des sciences infuses", Olivier Véran a assuré être "à l'écoute" des propositions de l'opposition, mais a ajouté ne pas en avoir entendu de la part des députés de l'opposition. A l'exception de l'élue de La France insoumise, Danièle Obono, dont il a critiqué les suggestions : "Tremble Covid, on va nationaliser une entreprise qui produit de l'oxygène. Tremble Covid, on va annuler la dette des Etats."

Dans son intervention, un peu plus tôt, Danièle Obono avait également pointé du doigt les suppressions de poste dans l'hôpital public.

"Débattre de la couleur du Canadair"

D'autres critiques sont venues des Républicains. "Depuis 6 mois, on bricole", a critiqué le député du Val-d'Oise Antoine Savignat, tandis que son homologue de La Manche, Philippe Gosselin, s'inquiétait d'une "banalisation" d'un état d'urgence "qui est quand même attentatoire à un certain nombre de libertés publiques et individuelles".

Dans sa réponse, Olivier Véran a également évoqué les critiques portant sur la méthode du gouvernement : "A ceux qui considèrent que c'est les bonnes mesures mais pas la façon de faire, (…) j'ai l'impression qu'on dit 'la maison brûle, mais on va d'abord débattre de la couleur du Canadair'".

Le projet de loi du gouvernement prolongerait l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 16 février 2021, avec toutefois des restrictions qui pourraient durer jusqu'au 1er avril. L'Assemblée nationale doit en débattre jusqu'à dimanche soir, avant sa présentation au Sénat mercredi. Le texte devrait être adopté définitivement début novembre.

Le ministre de la Santé Olivier Véran à l\'Assemblée nationale, le 24 octobre 2020.
Le ministre de la Santé Olivier Véran à l'Assemblée nationale, le 24 octobre 2020. (FRANCEINFO)