Vidéo Crise économique : l'économiste Philippe Aghion est favorable à un "revenu universel jeune" à partir de 18 ans

Publié
Article rédigé par
Radio France

Philippe Aghion, professeur au Collège de France, émet également sur France Inter mercredi l'idée d'un impôt Covid-19 exceptionnel sur les hauts revenus pour "financer des programmes particuliers".

Face à la crise économique liée au coronavirus Covid-19, l'économiste Philippe Aghion se dit favorable à un "revenu universel jeune" à partir de 18 ans, explique-t-il mercredi 24 février sur France Inter. Le professeur au Collège de France émet également l'idée d'un impôt Covid exceptionnel sur les hauts revenus pour "financer des programmes particuliers".

Interrogé sur la manière de relancer l'économie, Philippe Aghion répond qu'il ne faut pas faire de relance par la consommation, mais qu'il faut investir en vue d'une "croissance à la fois verte et inclusive", calquée sur le modèle danois.

Au Danemark, les étudiants et les jeunes qui ont en dessous d'un certain niveau de revenu touchent 800 euros par mois et ils doivent travailler 10 heures par semaine en proposant par exemple du tutorat.

Philippe Aghion

à France Inter

L'autre idée sur laquelle Philippe Aghion est en train de travailler avec d'autres économistes européens, c'est celle d'une "contribution spéciale pour financer" la reprise. "Ca ne serait pas à faire juste en France mais dans plusieurs pays européens, poursuit Philippe Aghion. On peut penser à l'idée d'une contribution exceptionnelle d'une année, un 'one-off', sur les revenus. C’est-à-dire qu'il pourrait y avoir une imposition Covid cette année sur les revenus élevés." Ce système "ne transforme pas le système fiscal", insiste l'économiste français. L'argent ainsi prélevé "serait ciblé pour financer des programmes particuliers et pas seulement français", imagine Philippe Aghion.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.