VIDEO. Covid-19 : "Ne venez pas, ce n'est pas le moment", lance aux touristes Christian Estrosi, le maire de Nice

"Nous sommes dans une situation où on ne peut pas se le permettre", a estimé l'élu des Alpes-Maritimes.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

"Il y du relâchement de la part de beaucoup de visiteurs, qui pensent qu'on est là pour faire de la détente. Les Niçois sont globalement assez responsables", estime sur franceinfo dimanche 21 février le maire de Nice, Christian Estrosi. Au lendemain d'une visite du ministre de la Santé Olivier Véran et face à la propagation du variant anglais du coronavirus sur le territoire, il demande aux plateformes de location saisonnière d'être "responsables".

>> Covid-19 : suivez la situation en direct

Le taux d'incidence de l'épidémie dans la métropole niçoise dépasse les 700 cas positifs pour 100 000 habitants. C'est plus de trois fois la moyenne nationale. Selon le maire de Nice, l'afflux de touristes entre Noël et le jour de l'An est l'une des raisons de la propagation du virus localement. "Au 20 décembre, nous avions 20 vols par jour sur l'aéroport international de Nice. On est passé à 120 vols par jour, venant des pays anglo-saxons, scandinaves, des Émirats arabes unis, de Russie", souligne Christian Estrosi pour qui, si les touristes "ont été toujours les bienvenus", aujourd'hui "nous sommes dans une situation où on ne peut pas se le permettre".

"Alors que nous étions dans une situation qui était quasi au niveau de la moyenne nationale avant les vacances de Noël", l’épidémie a désormais "explosé", explique Christian Estrosi. Le maire de Nice dit vouloir en priorité "gagner la bataille" contre le virus et dit donc aujourd'hui aux touristes : "Ne venez pas, ce n'est pas le moment !"

Le variant anglais est présent à 50% chez nous, il n'est pas arrivé tout seul.

Christian Estrosi

à franceinfo

Parmi les mesures envisagées par le gouvernement et les autorités locales : un confinement le weekend, en plus du couvre-feu à 18 heures en semaine. "Je pense que ce serait une mesure qui découragerait nos visiteurs de venir pendant ces vacances d'hiver ici", estime le maire de Nice. "Nous avons de très belles journées", pointe Christian Estrosi évoquant "ceux qui vont au bord de l'eau et qui sont attirés de l'extérieur, qui regardent depuis l'Europe entière la carte du climat au bord de la Méditerranée et qui sont tentés".

Christian Estrosi regrette une nouvelle fois que son arrêté interdisant temporairement les locations saisonnières ait été suspendu par le Conseil d'État. Il demande aux professionnels des locations saisonnières d'être "responsables". Il ajoute : "Bon sang, qu'ils se disent qu'il vaut mieux faire le plein cet été parce qu'on aura gagné la partie qu'essayer de grignoter un petit quelque chose et de ne pas penser à nos concitoyens qui sont menacés tous les jours d'être contaminés !"

Christian Estrosi, maire Les Républicains de Nice, était l\'invité de franceinfo dimanche 21 février 2021.
Christian Estrosi, maire Les Républicains de Nice, était l'invité de franceinfo dimanche 21 février 2021. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)