Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo Covid-19 : "Ce virus nous pousse parfois à prendre des mesures rapidement et parfois à se tromper", plaide Gabriel Attal

Publié
Article rédigé par franceinfo
Radio France

Le porte-parole du gouvernement estime qu'il faut "être humble" face à ce virus. 

"Il faut être humble dans cette crise. (...) Ce virus nous pousse parfois à prendre des mesures très rapidement, et parfois à se tromper", reconnaît jeudi 25 mars au micro de France Inter le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal. Il cite en exemple "l'éphémère attestation qui était totalement kafkaïenne, qui a duré quelques heures et qu'on a retiré pour simplifier".

>> Suivez notre direct sur l'épidémie de Covid-19.

Gabriel Attal, reconnaît également que "l'Europe n'a pas été pleinement au rendez-vous de son histoire" sur la question des vaccins contre le Covid-19. "Si on avait voulu se mettre au niveau des États-Unis pour trouver un vaccin, c'est évidemment au niveau européen que ça se passe. On le sait, pour rivaliser entre en termes de moyens, en termes de force de frappe avec des pays comme les États-Unis, il faut une coordination européenne". Selon lui, "on va tirer des enseignements sur cette question de la recherche et du vaccin. Il n'y a pas de compétence sanitaire en tant que telle aujourd'hui au niveau européen".

"On a évité une guerre des piqûres entre pays européens"

Sur d'autres points, "je pense qu'on a fait des progrès", estime toutefois le porte-parole du gouvernement évoquant "un plan de relance à 750 milliards d'euros au niveau européen", ou encore "la coordination mise en place sur la commande de vaccins". Sur cette question, Gabriel Attal est "absolument persuadé que c'est la bonne solution". "On peut toujours faire mieux, mais je pense que ça nous a évité une guerre des piqûres entre pays européens, avec nos voisins européens", a-til justifié.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.