Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Coronavirus : "On teste trop tard" et "un peu dans le vide", déplore le professeur Eric Caumes

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Article rédigé par
Radio France

La stratégie gouvernementale "est un peu anachronique" selon le professeur Eric Caumes, chef du service des maladies infectieuses et tropicales à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, jeudi 13 août sur franceinfo.

Face à l'épidémie de coronavirus, "on teste trop tard" et "un peu dans le vide", affirme jeudi 13 août sur franceinfo le professeur Eric Caumes, chef du service des maladies infectieuses et tropicales à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris. La stratégie gouvernementale "est un peu anachronique, on ne se focalise pas assez sur les choses qui dysfonctionnent", explique-t-il. "Pour les testing / tracing [tests / traçage], la durée moyenne entre le moment où vous avez les symptômes et le moment où vous êtes testés, c'est trois à quatre jours", indique l'infectiologue. "C'est beaucoup trop long parce que pendant ce temps-là, il y a d'autres chaînes de transmission qui sont amorcées."

Le professeur dénonce également le coût de tous ces tests. "On fait 90 000 tests par jour. Chaque test coûte 54 euros et est remboursé par la Sécurité sociale, ce qui revient à la collectivité à 450 000 euros par jour".

Selon Eric Caumes, "il faut se concentrer sur ce qu'on fait le moins bien. Il faut éduquer et informer les gens pour qu'ils se fassent tester dans les 24 heures". L'infectiologue préconise de "leur donner les moyens d'être testé rapidement. Il ne faut pas leur donner un rendez-vous dans quatre jours, encore moins dans cinq jours comme ça se passe dans certains endroits".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.