Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Coronavirus : "Demander aux Français de travailler plus est totalement indécent", estime Laurent Berger, le leader de la CFDT

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Laurent Berger, leader de la CFDT.
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Invité du "20 heures" de France 2, dimanche soir, le patron de la CFDT a évoqué la suite et du rôle que doivent jouer les entreprises. 

Laurent Berger n'a que peu goûté aux déclarations du patron du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, qui souhaite que les Français renoncent à des jours de repos au nom de la relance économique. Invité du "20 heures" de France 2, dimanche 12 avril, le leader de la CFDT a jugé "totalement indécent" le fait de leur "demander de travailler plus." "Ce n'est pas à eux de payer le coût de cette crise du coronavirus", a-t-il estimé.

Evoquant une "polémique indigne", Laurent Berger a également estimé que le patronat "ferait mieux de parler de la manière dont les entreprises contribueront demain au bien commun". "Puisqu'elles bénéficient également d'aides, quelles seront leurs engagements pour développer une économie plus vertueuse, pour augmenter les rémunérations de ceux qui sont les plus durement touchés aujourd'hui ?", a-t-il notamment interrogé.

Laurent Berger a également demandé la fin de la réforme des retraites après le confinement car il ne s'agira plus de la priorité du pays, selon lui. "Après cet épisode, on aura bien d'autres chats à fouetter que de se mettre sur la figure sur la réforme des retraites, a-t-il promis. On aura à se concentrer sur bien d'autres problèmes pour ne pas en rajouter [avec ça]. Ce n'est plus un sujet d'actualité, dont acte."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.