VIDEO. Cinq mots de la langue des signes bien utiles quand on porte un masque (mais pas que)

Le port du masque face à l'épidémie de coronavirus complique bien des choses, et rend nos interactions moins fluides. Lucas et Mélanie, tous deux sourds, nous montrent les cinq mots les plus utiles pour la vie quotidienne. 

Mesure essentielle face à l'épidémie de coronavirus, qu'il soit filtrant ou anti-postillons, le masque de protection peut vite devenir gênant pour parler, et appelle à réinventer nos façons d'interagir. Et si l'on empruntait quelques mots à la LSF, la langue des signes française ?

>> Retrouvez les dernières informations sur le déconfinement dans notre direct

LucasWild, youtubeur sourd, acteur dans la série Skam, et MélanieDeaf, youtubeuse sourde elle aussi, ont partagé avec franceinfo les cinq mots qu'ils jugent les plus utiles au quotidien. Suivez notre tutoriel et vous serez capable de dire "bonjour", "s'il vous plaît", "besoin d'aide ?", "désolé" et "merci" sans être gêné par votre masque. 

Le masque complique la vie des sourds

Comme le rappelle Lucas, les gestes barrières et le port généralisé du masque sont autant de difficultés ajoutées à son quotidien. "Depuis toujours, je suis habitué à lire sur les lèvres, raconte le jeune homme, et là c'est impossible !" Face à cette barrière de tissu, Lucas est contraint de mimer ou de montrer avec ses doigts, pour espérer obtenir la même chose en retour. "Ce serait très bien si les gens savaient signer un minimum, l'échange serait plus à l'aise", propose-t-il. 

Face à ces difficultés, les innovations fleurissent, notamment avec la création de masques à fenêtres, qui laissent entrevoir la bouche de la personne. Une "bonne idée" pour Lucas, qui estime que ce type de masque ne doit pas être réservé à la communauté sourde. "Pour les entendants, ça peut rassurer de voir les bouches, les sourires, considère-t-il, parce qu'avec les masques classiques, ça fait un peu froid."

Comme Lucas, Mélanie s'investit pour un apprentissage généralisé de la langue des signes française, au-delà des difficultés liées au port du masque. Sur son compte Twitter, la jeune femme enseigne chaque jour de la semaine trois mots en LSF à destination du grand public.

Lucas et Mélanie, tous les deux sourds, partagent cinq mots de la langue des signes qui peuvent être utiles au quotidien.
Lucas et Mélanie, tous les deux sourds, partagent cinq mots de la langue des signes qui peuvent être utiles au quotidien. (LUCASWILD ET MELANIEDEAF (POUR FRANCEINFO))