Vidéo Bourses en berne à cause du coronavirus : "C'est le moment de faire des bonnes affaires en Bourse", selon la secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie

 Agnès Pannier-Runacher a tenu ces propos mardi sur CNews, au lendemain d'un lundi noir pour les marchés.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie, à l'Elysée, à Paris, le 6 janvier 2020. (LUDOVIC MARIN / AFP)

L'épidémie de coronavirus va avoir de lourdes conséquences économiques et donne des sueurs froides aux marchés financiers. Au lendemain d'un lundi noir pour les Bourses, Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie, a estimé que la situation était plutôt une aubaine, mardi 10 mars. "Je regarde avec une certaine circonspection la situation. C'est plutôt le moment de faire des bonnes affaires en Bourse aujourd'hui", a-t-elle déclaré sur CNews.

>> Retrouvez dans notre direct les dernières informations sur l'épidémie de coronavirus

"Je rappelle que ces trois dernières années, nous avons créé 700 000 emplois, que nous avons l'une des croissances des pays d'Europe de l'Ouest les plus soutenues, donc on rentre dans cet épisode de coronavirus avec des fondamentaux solides", a estimé la secrétaire d'Etat.

"Il faut lui rappeler qu'elle est ministre, pas trader"

Les propos d'Agnès Pannier-Runacher, repris par de nombreux médias, font vivement réagir. "Et si on remettait un peu d'essence sur l'incendie ? Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'Etat à la Spéculation", a jugé le PCF.

"Il y a tout le macronisme dans cette déclaration : l'amateurisme, la légèreté et la déconnexion des réalités", a commenté Bruno Retailleau, président des sénateurs Les Républicains. "Il faut lui rappeler qu'elle est ministre, pas trader."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.