VIDEO. Aux États-Unis, le cri d'alarme des Navajos durement touchés par le Covid-19

Leurs ancêtres étaient parmi les premiers habitants des États-Unis. Alors que leur peuple est particulièrement touché par le Covid-19, Jojo et Allie se sentent méprisés par leur pays. Ils racontent.

BRUT

"Le retard et le manque de soutien fédéral nous ont laissés dans une crise de santé publique, luttant contre l'impact dévastateur du Covid-19 dans notre communauté", témoigne Allie, directrice de l'organisation Protect the Sacred. De son côté, le tiktokeur amérindien Jojo Jackson déplore : "Actuellement, dans la réserve Navajo, il y a plus de 1200 cas et plus de 50 décès." Jojo et Allie font partie de la Navajo Nation, un peuple amérindien actuellement ravagé par le Covid-19. Le territoire a en effet le plus haut taux d'infection par habitant après New York et le New Jersey.

Un territoire déjà fragile

En plus du manque d'hôpitaux, un manque d'accès à l'eau et des maisons surpeuplées ont permis au virus de se propager facilement. "La situation du logement a aggravé la propagation du virus à cause des maisons surpeuplées. Il peut y avoir huit personnes qui vivent dans une maison avec seulement deux chambres, ce qui rend difficile la distanciation sociale", s'inquiète Allie. Cette région souffre par ailleurs d'un manque d'électricité. Par conséquent, certains doivent utiliser du charbon et du bois pour se chauffer. Résultat : avant même l'arrivée du Covid-19, plusieurs d'entre eux souffraient déjà de problèmes respiratoires.

Les États-Unis ont, à plusieurs reprises, ignoré leur obligation de financer le développement de la Nation navajo. Cela laisse les Navajos avec des injustices structurelles, économiques et de santé qui ont permis au virus de se propager davantage.

VIDEO. Aux États-Unis, le cri d\'alarme des Navajos durement touchés par le Covid-19
VIDEO. Aux États-Unis, le cri d'alarme des Navajos durement touchés par le Covid-19 (BRUT)