Santé : confrontées à un manque de médecins, des urgences ferment la nuit

Publié Mis à jour
Santé : confrontées à un manque de médecins, des urgences ferment la nuit
FRANCE 3
Article rédigé par
A-C.Roth, J.Bouleistex, P.Brame - France 3
France Télévisions

Le pic de contamination lié à la cinquième vague de Covid-19 est passé selon le ministre de la Santé Olivier Véran. Cependant, le variant continue d'imposer un rythme effréné au personnel médical. À tel point que par manque de personnel, des services d'urgence ferment la nuit.

Olivier Véran a annoncé que le pic de contamination lié au variant Omicron était passé. Une bonne nouvelle dans la levée des restrictions. Malgré cela, les malades atteints du virus continuent de submerger les hôpitaux. Par manque de médecins, certains services d'urgence sont contraints de fermer la nuit, comme à Sarthe. Une situation délicate qui met les habitants en colère.

Manque de personnel

C'est un hôpital moderne, construit il y a 15 ans. Néanmoins, à Bailleul (Sarthe), certaines nuits, les urgences ne sont pas assurées, à cause d'un manque de soignants. Jean-Marie souffre d'insuffisance respiratoire, il vit grâce à une machine. Il est suivi par un pneumologue à Bailleul, mais lors d'une récente crise, il a été contraint d'aller dans un service d'urgence plus éloigné. "Les pompiers m'ont dit 'nous sommes désolés, les urgences sont fermées à Bailleul, on vous envoie au Mans'", explique-t-il. Dans le secteur, quasiment tous les services d'urgence sont touchés par ces fermetures ponctuelles.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.