Covid-19 : le niveau d'alerte relevé au Royaume-Uni face à la forte poussée du variant Omicron

Le nombre total de cas d'Omicron détectés dans le pays a atteint 3 137 dimanche, soit une augmentation de 65% par rapport à samedi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Premier ministre Boris Johnson, le 6 décembre 2021 à Liverpool. (ANDREW PARSONS / NO10 DOWNING ST / ANADOLU AGENCY / AFP)

Un cran au-dessus. Les responsables de santé au Royaume-Uni ont annoncé, dimanche 12 décembre, relever le niveau d'alerte Covid en raison d'une "rapide augmentation" des cas du variant Omicron, qui a poussé le gouvernement à annoncer de nouvelles mesures.

"Personne ne doit en douter : il y a un raz-de-marée d'Omicron qui arrive, et je crains qu'il ne soit désormais clair que deux doses de vaccin ne suffisent pas pour assurer le niveau de protection dont nous avons tous besoin", a déclaré Boris Johnson dans une allocution diffusée à la télévision dimanche soir. Le Premier ministre a annoncé une forte accélération de la campagne de rappel vaccinal, avec l'objectif de proposer une troisième dose de vaccin contre le Covid-19 à tous les adultes d'ici fin décembre.

Une dose de rappel avant le Nouvel An

Misant sur cette troisième dose pour éviter de submerger les hôpitaux et de paralyser l'économie, Boris Johnson a annoncé avancer d'un mois l'objectif d'offrir cette piqûre de rappel à tous les plus de 18 ans en Angleterre. Ils pourront désormais en bénéficier avant le Nouvel An.

"Les premiers éléments montrent qu'Omicron se propage beaucoup plus rapidement que Delta et que la protection vaccinale contre les maladies symptomatiques d'Omicron est réduite", soulignent les responsables de santé de l'Angleterre, de l'Ecosse, du pays de Galles et de l'Irlande du Nord dans un communiqué commun.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Variant Omicron

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.