Covid-19 : le Danemark lève ses restrictions, malgré un nombre de cas toujours au plus haut

Le pays juge sa forte couverture vaccinale suffisante face à la moindre sévérité du variant Omicron.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le gouvernement danois fait un point sur la situation sanitaire, à Copenhague le 26 janvier 2022. (MADS CLAUS RASMUSSEN / RITZAU SCANPIX / AFP)

Malgré un nombre de cas plus élevé que jamais et des hospitalisations en hausse, le Danemark a annoncé, mercredi 26 janvier, qu'il allait lever toutes ses restrictions intérieures anti-Covid le 1er février. Le pays juge sa forte couverture vaccinale suffisante face à la moindre sévérité du variant Omicron. "Nous disons adieu aux restrictions et bienvenue à la vie telle que nous la connaissions avant le corona", a dit, lors d'une conférence de presse, la Première ministre, Mette Frederiksen. Le pays nordique est le premier dans l'Union européenne à sauter le pas malgré la vague du variant Omicron.

"La forte adhésion au programme vaccinal s'est avérée être ce que nous pensions : une 'super-arme', et elle nous a donné une défense solide contre l'infection qui subsiste", a justifié la cheffe du gouvernement. "C'est pourquoi le gouvernement a décidé que le coronavirus ne devait plus être considéré comme une maladie menaçante pour la société", a-t-elle ajouté.

La fin de cette appellation entraîne de fait la levée à partir du 1er février de toutes les restrictions nationales actuellement en vigueur, comme le recours au pass sanitaire, le port du masque ou la fermeture anticipée des bars et restaurants. Le gouvernement danois veut seulement maintenir pendant quatre semaines supplémentaires certaines restrictions à l'entrée du territoire, à savoir des tests et/ou une quarantaine selon le statut d'immunité.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Variant Omicron

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.