Variant Omicron : un potentiel nouveau vaccin à l'étude

Publié Mis à jour
Variant Omicron : un potentiel noueau vaccin à l'étude
Article rédigé par
J. Lonchampt, Y. Relat; A. Zouioueche, J.-M. Perroux - France 2
France Télévisions

L'OMS (Organisation mondiale de la Santé) recommande aux personnes vulnérables et aux plus de 60 ans de ne pas voyager. Le variant Omicron inquiète parce qu'il pourrait être très contagieux, mais aussi parce que face à lui, l'efficacité des vaccins reste incertaine.

Depuis son apparition il y a moins d'une semaine, Omicron est devenu le centre de l'attention de la communauté scientifique et pose une question centrale : les vaccins actuels seront-ils assez puissants contre ce nouveau variant ? La dose de rappel sera-t-elle suffisante ? Omicron a une particularité : le nombre de ses mutations sont beaucoup plus nombreux que sur le variant Delta. Pourtant, l'Institut Pasteur se veut confiant. "On connaît exactement la séquence de ce virus [...] On ne s'attend pas à ce qu'il soit complètement résistant à la vaccination", annonce Olivier Schwartz, responsable de l'unité virus et immunité à l'Institut Pasteur.

En attendant, Moderna propose d'augmenter le dosage du rappel

Les principaux laboratoires de la planète ont déjà entamé des analyses, vérifié si leur vaccin résiste à Omicron. Mais pour être plus efficace, faudra-t-il un nouveau vaccin ? Selon Steve Pascolo, immunologiste, chercheur à l'hôpital universitaire de Zurich, la technologie ARN Messager, utilisée par Pfizer ou Moderna, est capable de s'adapter si besoin. Moderna affirme pouvoir être prêt dans six ou sept mois. Pfizer annonce vouloir aller plus vite, dans moins de 100 Jours. Une rapidité qui laisse perplexe le conseil scientifique. En attendant un potentiel nouveau vaccin, Moderna propose d'augmenter le dosage du rappel, pour se protéger d'Omicron.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.