Vidéo Covid-19 : "Les résultats du vaccin AstraZeneca sont très bons" contre le variant britannique, souligne la professeure Anne-Claude Crémieux

Publié
Article rédigé par
Radio France

L'infectiologue affirme que le vaccin AstraZeneca est efficace contre les formes classiques du coronavirus, mais elle admet un "décrochage" de l'efficacité des vaccins en général contre les formes symptomatiques dues au variant sud-africain.

Anne-Claude Crémieux, professeure spécialiste de maladies infectieuses à l'Hôpital Saint-Louis à Paris, membre de l'Académie nationale de médecine, a rappelé lundi 8 mars sur franceinfo que "les résultats du vaccin AstraZeneca sont très bons" contre le variant britannique du coronavirus.

Mais l'infectiologue admet un "décrochage" de l'efficacité des vaccins en général contre les formes symptomatiques dues au variant sud-africain, qu'elles soient bénignes ou sévères : "Ce décrochage, il existe par exemple pour le vaccin Johnson and Johnson qui passe de 70% à 60%. Il existe pour le vaccin que vous ne connaissez pas encore, le Novavax, qui passe de 90% à 60%. Et il a été très important pour AstraZeneca, qui passe effectivement de 60%-70% à 10%", a-t-elle expliqué. Anne-Claude Crémieux s'est toutefois voulu rassurante, car le variant sud-africain ne représente en France que 4% des infections, selon elle.

Le vaccin AstraZeneca efficace contre les formes classiques du Covid-19

L'incertitude sur l'efficacité du vaccin AstraZeneca continue de peser dans l'esprit des personnels soignants notamment toujours rétifs à se faire vacciner. Mais Anne-Claude Crémieux affirme qu'il est efficace contre les formes classiques du coronavirus : "On ne dit pas qu’il est aussi bon que les deux autres", les vaccins Pfizer et Moderna, "on dit, nous ne savions pas si ce vaccin conférait une protection chez les personnes âgées de 70 à 80 ans. Notre cible essentielle, notre cible prioritaire. On sait que si je vaccine quelqu'un qui a 70 ou 80 ans aujourd'hui, dans trois semaines, elle a plus de 85 pour cent de chances d'être protégée contre une forme qui l'amènera à l'hôpital", a-t-elle expliqué.

L'infectiologue a aussi loué les vaccins Pfizer et Moderna qui "restent très efficace contre la forme sévère de la maladie. Donc ça, cela rend très optimiste sur nos capacités à pouvoir lutter contre les variants. Deuxième chose qui nous rend très optimiste, c'est la rapidité avec laquelle les industriels ont déjà fabriqué le nouveau vaccin, qui contient non plus le virus de Wuhan, l'ancienne version virale, mais son cousin sud-africain" qui "est capable de susciter une réponse immunitaire non seulement contre lui-même, mais aussi contre toutes les autres souches", a-t-elle expliqué, "et ça ça rend très optimiste."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.