Vidéo Covid-19 : Gérard Larcher se dit favorable à la vaccination obligatoire des soignants "si nécessaire"

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

Le président du Sénat réclame avant tout qu'on "sorte des conflits" entre les acteurs de la vaccination pour accélérer la campagne.

Invité de France Inter mardi 9 mars, le président LR du Sénat, Gérard Larcher, s'est dit favorable à la vaccination obligatoire pour les soignants "si nécessaire". "C'est un acte de solidarité que de se vacciner. J'espère que le temps de la persuasion va venir", a-t-il déclaré. "C'est un geste symbolique, mais aussi efficace dans une solidarité collective".

>> Retrouvez les dernières informations sur la pandémie de Covid-19 dans notre direct

Afin d'accélérer la campagne de vaccination, "il faut qu'on essaye d'éviter les faux pas d'hier", a également affirmé le président du Sénat. "Il faut qu'on sorte de ces conflits entre ceux qui sont les acteurs, les médecins, les pharmaciens. Nous en avons besoin et nous avons surtout besoin des doses de vaccins. Il y a eu une forme de rattrapage parce qu'on avait des doses en stock au cours du week-end. Ce qui démontre que la mobilisation entre l'État, les collectivités territoriales et les soignants, ça peut amener à un nombre de vaccinations extrêmement significatives".

Mettre "de l'ordre" dans la stratégie vaccinale

Vétérinaire de formation, Gérard Larcher estime que les vétérinaires "sont capables" de participer à la vaccination contre le Covid-19, mais recommande de mettre "d'abord de l'ordre dans ceux qui sont dûment autorisés, et peut-être penser aussi aux chirurgiens-dentistes qui ont une expérience de l'injection dans des conditions difficiles". Pour le président du Sénat, il est surtout important de mettre "de l'ordre" dans la stratégie vaccinale : "Arrêtons de faire des propositions tous les jours. Arrêtons le 'stop and go', qui est quand même la marque depuis le début de la crise. Le 'stop and go', ça crée la défiance".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.