Vidéo Covid-19 : Alain Fischer "s'insurge" contre "une toute petite minorité qui vient du milieu médical" et "qui propage des fausses nouvelles"

Publié
Article rédigé par
Radio France

Le président du conseil d'orientation de la stratégie vaccinale, Alain Fischer, dénonce sur franceinfo ce mardi l'attitude de ceux, notamment, qui instrumentalisent la vaccination pour un combat politique.

"Je suis assez choqué de l'attitude d'une toute petite minorité qui vient du milieu médical et scientifique, qui a dévoyé le discours scientifique et qui propage des fausses nouvelles" sur la vaccination contre le Covid-19, a déclaré Alain Fischer, président du conseil d'orientation de la stratégie vaccinale sur France Inter mardi 27 juillet. Il a toutefois pris soin de faire la distinction entre cette "petite minorité" et "les gens qui entendent malheureusement des fausses nouvelles et qu'il faut rassurer, à qui il faut expliquer que cette vaccination est indispensable et efficace".

"Une des fausses nouvelles qui circulent actuellement, contre lesquelles je m'insurge violemment -sur le plan verbal-, c'est le fait de dire aux femmes enceintes 'ne vous vaccinez pas, sinon vous allez avoir une fausse couche, vous allez avoir telle ou telle complication' alors que c'est juste l'inverse", a affirmé Alain Fischer

"On sait qu'il faut que les femmes enceintes se vaccinent. Elles peuvent se vacciner dès le premier trimestre et sont ainsi protégées contre des accidents liés au Covid-19 et cela protège leur bébé."

Alain Fischer

à franceinfo

"Je m'insurge aussi contre le fait que certains hommes politiques, aux extrêmes, instrumentalisent la vaccination pour un combat politique", a ajouté le président du conseil d'orientation de la stratégie vaccinale. "Là, on est hors sujet. La démocratie, c'est évidemment critiquer, s'opposer à chaque fois que nécessaire, mais pas sur la vaccination. La vaccination, c'est un bien public. Défendre le fait de ne pas se vacciner au nom de la liberté, c'est un contresens complet. La liberté, c'est le respect des autres. C'est un devoir civique de se vacciner", a-t-il insisté.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.