Variant Delta : la stratégie française pour ralentir sa progression

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Variant Delta : la stratégie française pour ralentir sa progression
FRANCE 2
Article rédigé par
Y. Relat, I. Dupont, I. Audin, S. Lacombe - France 2
France Télévisions

Le variant Deta vient troubler le ciel français qui s'éclaircit. Plusieurs clusters ont été repérés en France. Selon le Professeur Delfraissy, le variant finira par devenir majoritaire.

À Bourg-la-Reine, des boxes de dépistage ont été déployés à grande échelle. Et cela en réponse à la découverte de trois cas positifs du variant Delta, dans une école de la commune. La plupart des enfants ont déjà été testés à l'école, mais les parents tiennent quand même à refaire les tests avec eux, par prudence. "On a l'impression que les choses vont dans le bon sens, donc il ne faudrait pas que ça fasse machine arrière", explique un parent. 

Accélérer la vaccination

Le variant Delta est minoritaire mais plus contagieux que le variant anglais. Il représente 2 à 4 % des nouvelles contaminations, soit 50 à 150 nouveaux cas chaque jour. Pour le traquer, les autorités procèdent à une recherche systématique des mutations du virus. L'assurance maladie, elle, mène des enquêtes minutieuses pour identifier les cas contact et trouver les personnes à l'origine de la contamination. Objectif : faire en sorte que la vaccination avance plus vite que le variant. "Lorsqu'on est vacciné à deux doses, on est protégé à plus de 92 % contre des formes graves provoqués par ce variant", explique Philippe Amoyel, épidémiologiste. Il faut donc tout faire pour ralentir la progression du variant en attendant que la majorité de la population soit vaccinée. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.