Cet article date de plus d'un an.

Vaccination : les centres pris d'assaut après l'allocution présidentielle

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Vaccination : les centres pris d'assaut
FRANCE 2
Article rédigé par
J. Benzina, M. Mullot, A. Brogat, L. Bensimon, E. Rassat, K. Le Bouquin, J. Cohen-Olivieri - France 2
France Télévisions

Depuis l'allocution du président de la République Emmanuel Macron les demandes de rendez-vous pour se faire vacciner se sont multipliées avec 1 300 000 vaccinations planifiées par les sites spécialisés.

Emmanuel Macron semble avoir été entendu. Après les annonces du chef de l'État lundi 12 juillet, les Français ont répondu présent en nombre dans les centres de vaccination, pourtant désertés ces derniers jours. À Saint-Quentin-en-Yvelines (Yvelines) 3 000 personnes se font vacciner mardi 13 juillet à l'image d'un jeune homme : "Avec les annonces c'est évident que ça renforce le choix. Ça ferme beaucoup de portes de ne pas être vacciné maintenant donc je pense que c'est bien de faire la première injection." 300 personnes sont mêmes venues sans rendez-vous dans ce centre qui devait fermer en août, et qui restera finalement ouvert avec une adaptation de ses stocks de vaccins.

Un pic estimé à 20 000 rendez-vous par minute

"Traditionnellement on avait une trentaine de personnes qui venait sans rendez-vous et là, c'est 300, c'est dix fois plus", explique le Président du centre de Vaccination de Saint-Quentin-en-Yvelines, Jean-Michel Fourgous. Le public n'est pas forcément convaincu mais ça ne l'empêche pas de se rendre dans des centres partout en France alors que la prise de créneaux en ligne s'est accélérée après la prise de parole d'Emmanuel Macron, avec un pic estimé à 20 000 rendez-vous par minute. En plus de l'élargissement du pass sanitaire, le déremboursement des tests PCR et antigénique devrait également permettre d'accélérer la vaccination.


Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.