Vaccination contre le Covid-19 : l'accord d'un seul parent est à nouveau suffisant pour vacciner les enfants de 5 à 11 ans

Le 6 janvier, le ministère de la Santé avait imposé un accord écrit des deux parents, à la demande du Conseil d'Etat.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un enfant reçoit une injection d'un vaccin contre le Covid-19 dans un centre à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne), le 22 janvier 2021. (ALINE MORCILLO / HANS LUCAS / AFP)

La règle change pour la seconde fois en trois semaines. La vaccination des enfants âgés de 5 à 11 ans ne nécessite plus que l'autorisation d'un seul parent, a annoncé un responsable du ministère de la Santé à la presse, mardi 25 janvier. Une évolution qui vise à accélérer le rythme des injections dans cette tranche d'âge.

Il s'agit d'un retour à la règle qui avait été établie fin décembre, quand la vaccination a été ouverte aux 5-11 ans. Mais le 6 janvier, le ministère de la Santé avait annoncé que l'accord écrit des deux parents de l'enfant devenait la règle, expliquant répondre à une demande du Conseil d'Etat. Le ministère n'a pas expliqué, mardi, pourquoi il ne jugeait plus nécessaire de suivre cette demande.

Certains experts avaient jugé cette contrainte inutile et contre-productive, dont Alain Fischer, à la tête du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale : "C'est un peu malheureux, c'est un obstacle qui dramatise un peu cette notion de vaccination", avait-il déclaré.

Un peu plus de 200 000 enfants de moins de 11 ans ont été vaccinés, sur un total de plus de cinq millions en France.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.