Vaccination contre le Covid-19 en Chine : "On pense qu’on aura fini de vacciner à Pékin dans six mois"

Une campagne massive de vaccination a commencé dans la capitale chinoise. À Pékin, 8 700 travailleurs médicaux sont mobilisés dans 205 centres.   

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Des patients attendent d'être pris en charge dans un musée transformé en centre de vaccination contre la Covid-19, dans le district de Chaoyang à Pékin, le plus peuplé de la capitale (DOMINIQUE ANDRÉ / RADIOFRANCE)

Ils sont assis sur des chaises, les uns à côté des autres, avec un mètre de distance, en attendant d'être vaccinés. La file d'attente est longue. L’un des plus grands centre de vaccination de Pékin en Chine a ouvert ses portes à franceinfo. Jeudi 21 janvier, 1,7 millions de pékinois ont déjà été vaccinés, soit 8% environ des habitants de la capitale. La campagne va durer six mois dans la ville de plus de 21 millions d'habitants. Dans le district de Chaoyang, le plus peuplé de Pékin, un musée a été transformé en gigantesque centre de vaccination. Xiao Zhifeng dirige et pilote le programme sanitaire : “Il y a deux étapes. Nous devons terminer de vacciner les catégories de personnels à risque avant le nouvel an chinois qui est le 12 février. La deuxième étape ce sera pour tous les autres habitants. On pense qu’on aura fini de vacciner à Pékin dans six mois. Au niveau des effets indésirables, on constate des réactions légères, comme la tête qui tourne, un peu d’oppression, la grande majorité des symptômes est réglée sur place.”

Les patients vaccinés contre la Covid-19 en salle d'observation, dans un musée transformé en centre médical, dans le district de Chaoyang à Pékin, le plus peuplé de la capitale. (DOMINIQUE ANDRÉ / RADIOFRANCE)
Les neuf catégories de personnels qui sont jugées à risque, ne sont pas seulement les professions médicales, cela concerne de nombreux métiers, comme celui de Mr Ding : “Je suis employé par le comité de quartier qui s’occupe des habitants de mon quartier, je fais partie des neuf catégories professionnelles qui ont accès au programme de vaccination”. Il poursuit : “Dans mon travail quotidien, je croise beaucoup de gens. La vaccination ne protège pas que moi, mais aussi les autres que je rencontre, comme vous.”

Des salariés de supermarchés vaccinés

Une fois dans le centre, il faut suivre un parcours fléché, enregistrement, interrogatoire sur les antécédents médicaux, signature, vaccination, et observation pendant 30 minutes. En ce moment, c'est au tour des vendeurs et des livreurs dans les supermarchés. “Actuellement, il y a 70 employés dans notre supermarché, 68 personnes ont été vaccinées. On a tous été vaccinés le même jour” raconte une salariée. “Deux personnes n’ont pas eu le vaccin, l’une est en période d'allaitement, l’autre a une maladie chronique, de l’hypertension. Je suis soulagée d'avoir été vaccinée, pendant le nouvel an chinois, je resterai à mon poste.”

Les patients se dirigent vers les box de vaccination anti-Covid-19, dans un musée transformé en centre médical, dans le district de Chaoyang à Pékin, le plus peuplé de la capitale. (DOMINIQUE ANDRÉ / RADIOFRANCE)

Face à la recrudescence du coronavirus dans la banlieue de Pékin, la vaccination doit encore être accélérée demandent les autorités sanitaires. Les mesures sont renforcées, une enquête est lancée pour recenser toutes les personnes arrivées de l’étranger, dans la capitale depuis le 10 décembre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.