Spoutnik V : l’Union européenne veut-elle du vaccin russe ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Spoutnik V : l’Union européenne veut-elle du vaccin russe ?
France Info
Article rédigé par
France Télévisions

Les fabricants russes du vaccin Spoutnik V contre le Covid-19 assurent que l’Union européenne ne veut pas en commander pour des raisons de "préjugé politique". Vrai ou Fake ?

Dans les médias russes, les fabricants de Spoutnik V assurent que l’Union européenne rejette le vaccin pour "préjugé politique". Pourtant, le sérum est en cours d’évaluation par l’Agence européenne des médicaments. Son évaluation a commencé tard, mais la Russie a mis du temps à déposer son dossier. L’homologation peut prendre quelque temps : Moderna a mis un mois et demi à l’obtenir, et AstraZeneca quatre mois. Spoutnik est étudié depuis seulement un mois. "Nous avons, en Europe, un mécanisme de vérification qui est extrêmement sérieux, extrêmement sûr, parce qu’autrement nos concitoyens n'accepteraient pas ce vaccin", a expliqué sur franceinfo Jean-Yves Le Drian, le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères. 

Une "diplomatie agressive"

Certains élus européens sont sceptiques et mettent en cause la capacité de production du vaccin par la Russie. Le pays n’a vacciné que 4,7 % de sa population et la livraison dans les autres pays a pris du retard. Par ailleurs, d’un point de vue diplomatique, Jean-Yves Le Drian considère davantage Spoutnik comme "un outil de propagande et de diplomatie agressive", plutôt qu’une aide sanitaire. Si la commercialisation du vaccin est validée en Europe, il reviendra tout de même aux pays membres de faire le choix politique de commander ou non des lots.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.